RSS
 

Gotha des Joueurs de l’Equipe Fanion

retour à la liste

TRIVINO Christophe

Fut une époque où les centres de formation n’existant pas, les vocations prenaient souvent naissance dans la rue ou les cours d’école. Pour Christophe, arrivé d’Espagne avec toute la famille en janvier 1961, c’est dans celle de Marcigny que tout a débuté.
Plutôt doué avec ses pieds, c’est pourtant avec ses mains qu’il se fait remarquer en jouant au « ballon prisonnier », jeu dans lequel il excelle, ce qui lui vaut de se retrouver à 13 ans dans la cage des minimes de l’US Marcigny.
L’entraîneur local Fernand FERNANDEZ l’encourage et lui enseigne les rudiments du poste; profitant de son adresse au pied, il en fait notamment un spécialiste du dégagement en drop, qualité qui ne le délaissera jamais.
Régulièrement surclassé, il se voit offrir sa première titularisation à 18 ans, lors d’un match de Coupe de France. L’ancien gardien de but professionnel José MOREIRA, entraîneur à Paray-le-Monial, assiste à la rencontre et décèle en lui des arguments lui permettant de viser plus haut. L’ex lensois effectue lui-même les démarches pour l’orienter vers le club professionnel du Red Star. Mais cet éloignement n’emporte pas l’adhésion du giron familial.
C’est finalement en 1971, sur les conseils de Jo PASCAL, autre figure de proue du club marcignot, que Christophe quitte l’USM pour évoluer en promotion de ligue à Mâcon. Mais résidant toujours dans le brionnais et jeune marié, il finit par se lasser des trajets aller/retour jusqu’à la préfecture de S&L et choisit d’accompagner son frère Antoine à l’Entente Blanzy-Montceau en 1972.
Antoine, meilleur buteur du championnat Honneur de Bourgogne, rejoint le FCG en 1973 et Christophe le retrouve la saison suivante sur recommandation de Richard NOWACKY auprès des dirigeants forgerons.
Christophe va passer dix saisons sous les ordres de Casimir NOWOTARSKI, essentiellement dans un rôle de doublure, car toujours confronté à une forte concurrence pour ce poste d'ultime rempart de la cage forgeronne avec les EMORINE, DELACHET, BAS, BLIN, CONRATH, ARBLAY, OUILLON, JANIN.
Néanmoins toujours prêt pour pallier une absence, il se verra offrir trois occasions d’évoluer en D2 aux côtés du frangin, sans y connaître la défaite : lors de la saison 77/78, à Rennes, où il multiplie les arrêts pour préserver le nul (2-2), puis contre Brest pour le dernier match (2-0) et surtout à Troyes (1-1), la saison du titre 79, dans un match sous haute tension dans lequel il sut se montrer à la hauteur.
Après une quinzaine de matchs en D3 et un long bail en Honneur de Bourgogne où il participera à l'accession en D3 en 1976, Christophe qui a anticipé sur la suite de sa carrière sportive et obtenu son BE1 en 1980, se voit confier la responsabilité de l’école de football puis de la classe « sports-études » à sa création en 1981.
Après le passage au statut professionnel, il est nommé intendant du club dans un rôle très élargi (équipement, matériel, médical, arbitres …), rôle où sa connaissance de tous les rouages internes lui permet d’assurer le bon fonctionnement du club sur le plan logistique.
Sa plus grande joie sportive, Christophe va la vivre par procuration en avril 2000, quand son fils Richard lèvera la Coupe de la Ligue après l’historique succès contre le PSG.
Retraité en 2007, il rejoint l’équipe de campagne de Dominique LOTTE pour les municipales de 2008. À la nomination de celui-ci à la mairie de Gueugnon, Christophe se voit attribuer le poste d’adjoint aux sports, un poste qui lui permet entre autre de continuer de retrouver régulièrement son « antre » de Jean-Laville où il s’efforce de faire revivre le lustre d’antan en organisant des manifestations sportives ou festives.
(MCH-màj 03/11/2019)
 
Commentaires:
Médaille de la Jeunesse et des Sports en octobre 2012
Date de Naissance :03/11/1949
Lieu de naissance :Malaga (Espagne)
Poste :Gardien
Palmares :Saison1978/1979-Champion de France DII-1 match (à Troyes)
Saison :Débuts à l'US.Marcigny
1971-1972 : FC Macon
1972-1974 : Entente Blanzy-Montceau
1974-1984 : FC GUEUGNON
Educateur, intendant jusqu'en 2008.
3 matchs en équipe A : le 20/05/78 à Rennes (2-2); le 27/05/78 contre Brest (2-0) et le 14/10/78 à Troyes (1-1)

1e match en DIII le 03/10/76 à Juvisy (1-2)
Dernier match en DIII le 29/08/81 contre Montélimar (0-1)

Dernier match au FCG le 06/05/84 contre Bourbon en Honneur de Bourgogne (1-1)
 
Image: