RSS
 

Gotha des Joueurs de l’Equipe Fanion

retour à la liste

PERRIN Yvan

Vosgien pur souche, originaire du Thillot, bastion de football amateur dans les Vosges des années 50, Yvan est arrivé à Gueugnon à l’été 1968, après s’être fait remarquer à Jean Laville avec son club de Delle, au printemps de la même année.
Pour une sombre histoire de règlement, il devra patienter une saison avant d’intégrer l’équipe fanion, et manquera de ce fait la première grande aventure des forgerons, ¼ finaliste de la Coupe de France cette saison là. Qu’importe, cette injustice lui aura permis de découvrir l’accueil chaleureux que l’on rencontrait à l’époque sur les terrains du pays minier, à Sanvignes, au Magny, ou aux Orions.
Avide de revanche, Yvan s’imposera la saison suivante comme titulaire sur l’aile droite de l’attaque forgeronne. Auteur de buts décisifs, il contribuera grandement à l’accession au Championnat National à l’issue de la saison, et dégustera à son tour les joies de la Coupe de France, avec un exploit contre les professionnels d’Ajaccio en 32e à Gerland et une belle empoignade contre Valenciennes, à Fourchambault en 16e.
La suite est de la même veine, avec un beau parcours à l’échelon supérieur, pour celui que la presse surnomme « Yvan le terrible », et dont les chevauchées sèment la panique chez l’adversaire, obligeant les défenseurs à utiliser quelquefois des moyens illicites pour l’arrêter, comme un jour de grand vent du côté de La Ciotat avec un pirate appelé Multinu. Malheureusement surviendra un « couac » ou plutôt un « crac » un jour maudit de février 72, qui le vit s’écrouler, jambe cassée et saison terminée, à Toulon, sur un stade au nom prémonitoire de « Bon rencontre ». Cette blessure et les séquelles qui suivront, vont ralentir ses apparitions au sein du team fanion. Homme de devoir, Yvan se mettra alors, sans rechigner, au service de l’équipe réserve où il exprimera encore son talent pendant plusieurs saisons.
En 1975, le renouvellement des effectifs, le conduit à prendre la direction de Paray le Monial pour y apporter son expérience en tant qu’entraîneur-joueur et relancer le football parodien.
Une fois les crampons remisés, le virus est toujours bien présent, et c’est par le biais du journalisme, dans les différents quotidiens régionaux, qu’il va assouvir quelques temps encore, sa passion du ballon rond et couvrir quelques belles heures de la génération suivante, dans laquelle se distingue désormais son frère Gilles.
Sur le plan sportif, Yvan aura laissé l’empreinte d’un joueur de tempérament, dévoué corps et âme pour le FCG, ce qui lui a valu la reconnaissance des supporters et facilité son intégration dans la vie professionnelle au sein des Forges de Gueugnon de l’époque.
(MCH)
Date de Naissance :30/03/1947
Lieu de naissance :Servance (70)
Poste :Attaquant
Palmares :Saison 1969/1970 : Accession Championnat National - 18 matchs et 7 buts

Coupe de Bourgogne 1970, contre CSL Dijon (3-1)
Saison :1957-1964 : Le Thillot
1965-1967 : US Belfort
1967-1968 : Delle SR
1968-1975 : FC GUEUGNON
1975-1978 : Paray le Monial (entraineur/joueur)

83 matchs en équipe A : 18 en CFA + 49 en DII + 16 en Coupe de France
1e match, le 07/09/1969, à Montferrand (2-1)
Dernière titularisation, le 13/01/1974, contre Mantes-la-Ville (0-1)
Dernier match, le 26/04/1975, contre Paris FC (1-1); Remplace A. TRIVINO à la 72e
Dernier match au FCG, le 24/05/75 contre Avallon en Honneur Bourgogne (2-0; 2 buts)

16 buts : 7 en CFA + 5 en DII + 4 en Coupe de France
1e but, le 07/09/1969, à Montferrand (2-1); Dernier but, le 04/02/1973, à Limoges (2-0)

 
Image: