RSS
 

Gotha des Joueurs de l’Equipe Fanion

retour à la liste

OGIBA Stéphan

Originaire de Fumel, Stéphan a 12 ans quand ses parents, émigrés polonais, viennent s’installer à Gueugnon.
A 13 ans, il débute avec les minimes de l’ASG (Association Sportive Gueugnonnaise) avec laquelle il évolue jusqu’en junior. En septembre 1940, dès la fusion avec la Foch, il intègre l’équipe fanion du FCG et s’impose rapidement comme l’une des pièces maîtresse de cette nouvelle équipe qui va remporter cinq titres de champion de Bourgogne Honneur avant d’être couronnée championne de France amateur en 1947.
Doté de moyens physiques au-dessus de la moyenne, celui qui répond au sobriquet de « Tipus » peut être aligné à tous les postes du champ de jeu avec un égal bonheur. Dans un style bien personnel et spectaculaire, c’est un défenseur rapide et impétueux. Au milieu du terrain, avec un fond inépuisable, accrocheur, il est impitoyable dans son marquage. C’est enfin, un attaquant de classe dès qu'il est incorporé à la ligne d'avants, avec une spécialité, les pénalties, qu'il tire avec une rare efficacité.
Toutes ces qualités lui permettent de se faire remarquer hors de la Bourgogne, à une époque où seule la presse peut faire état de la valeur d’un joueur. C’est ainsi, qu’après le titre de 1947, il part pour Saint Brieuc, où il ne restera que 5 mois, ne s’adaptant pas à un football bien différent de celui pratiqué avec Perpère.
Au départ de son mentor pour Roanne en 1948, il rejoint l’ASP Belfort et il y remporte un nouveau titre régional, celui de Franche Comté. Mais l'escapade est brève car dès la saison suivante, au retour de PERPÈRE dans la cité des forges, il reprend sa place dans le onze forgeron.
En janvier 1951, à Montpellier, le FCG rencontre l’OGC Nice en 32e de Coupe de France. Au cours de cette rencontre, Stéphan est chargé du marquage de la star brésilienne Yeso AMALFI, et alors que ce dernier se plaint auprès de l’arbitre du traitement qu’il doit endurer, notre « Tipus » réplique par une phrase restée culte « Joue ton jeu AMALFI, joue ton jeu … moi je joue le mien », laissant coi le meneur de jeu des aiglons et révélatrice de sa pugnacité. C'était l'incarnation du parfait forgeron : rude travailleur aux Forges et vaillant combattant sur les terrains.
Et il en sera ainsi jusqu’en 1955 où à 35 ans, il part entrainer les divisionnaires d’Etang avant de s’occuper pendant quelques mois de l'équipe de Saint-Vallier où il jouera son dernier match en novembre 1958, quelques jours avant ce tragique accident pendant son poste de travail aux Forges. Lui qui se relevait aussitôt chaque fois qu’il allait au sol, ne se relèvera pas d’une chute de 6m de hauteur. Le FCG perdait ce jour-là, le premier de ces champions 47 et un des plus beaux athlètes des élèves de l’école PERPÈRE. (MCH)





 
Commentaires:
Décédé le 23 janvier 1959 suite à une chute mortelle aux Forges de Gueugnon

Splendide athlète, l'été venue, Stéphan pratiquait l'athlétisme avec succès puisqu'il fut champion de Bourgogne du saut à la perche avec un saut à 3m30.
Il aura également l'occasion de se mettre en valeur au sein de l'Amicale Boule.

" Toujours au service de l'équipe, le joueur polyvalent par excellence qui peut jouer indifféremment arrière latéral ou central et en milieu de terrain. Une technique moyenne compensée par une volonté et un courage à citer en exemple. " (Extraits du "Livre d'Or 1940-1980" - Galerie des Champions 1952 vus par leur entraîneur Henri BOITOUT)
Date de Naissance :24 février 1920
Lieu de naissance :Fumel (Lot et Garonne)
Poste :Milieu
Palmares :- Saison 1941/1942 : Champion de Bourgogne Honneur
Finale Championnat Bourgogne Franche-Comté, le 31/05/42 à Chalon/Saône contre Sochaux (1-3)
- Saison 1942/1943 : Champion de Bourgogne Honneur
Poule finale Bourgogne/Franche-Comté/Lorraine; le 18/04/43 à Besançon (0-6) et le 25/04/43 contre Homecourt (4-1)
- Saison 1945-1946 : Champion de Bourgogne Honneur
matchs aller/retour finale Bourgogne-Franche Comté contre Belfort (5 buts) - 2/2 matchs poule finale France à Orléans (0-2) et contre Le Thillot (0-0)
- Saison 1946-1947 : Champion de France Amateur
28 matchs dont matchs aller/retour finale Bourgogne-Franche Comté contre Dôle (1 but) et 7/7 matchs poule finale France (5 buts) et Finale contre Orléans (2-1)
9 buts pendant le championnat Honneur de Bourgogne (3 doublés et 3 pénalties)

- Saison 1947/1948 : Champion de Bourgogne Honneur
Matchs aller/retour finale Bourgogne/Franche-Comté contre Dôle et 6/6 matchs poule finale France (1 but)
1/8 de finale Coupe de France-7/7 matchs dont 1/8 finale contre Colmar (0-3)


Saison :Débuts à l'ASG
1940-1947 : FC GUEUGNON
07/1947-11/1947 : St Brieuc
11/1947-07/1948 : FC GUEUGNON
1948-1949 : AS Belfort
1949-1955 : FC GUEUGNON
1955-1958 : Etang
1958 : St Vallier
Dernier match en équipe A, le 03/04/55 : FCG - St Etienne B (3-1)